Bienvenue sur ABIDJAN AUTOMATIC

   
Grumiers ou convoyeurs de dangers ? - 18/12/2013 @ 00h53 - Abidjan

Imprimer l'info   Envoyer cette info à un ami 

PARTAGEZ


On ne le dira jamais assez, la route tue. A suivre les nouvelles qui nous parviennent de la route tous les jours, on croirait que celle-ci s’est érigée en un monstre et attend les usagers pour les attaquer.

Les catastrophes routières auxquelles les pauvres passagers et les marchandises sont soumis n’ont leur source ailleurs que dans la négligence humaine. Surpoids, défaillances mécaniques, désuétude des véhicules et engins, risques inutiles de chauffeurs peu consciencieux, la liste des maux qui endeuillent nos familles sur les routes est longue. Aux inconvenients s’ajoutent les dommages et avaries causés aux marchandises transportées.

Les grumiers s’illustrent malheureusement de la façon la plus triste dans le chapelet des zones d’ombre à corriger dans l’exploitation des véhicules et engins sur les routes. A leur rencontre sur les routes on peut difficilement se hasarder à les accoster sans crainte. Les grumiers s’illustrent généralement dans la matérialité de la négligence par le non - respect du poids total autorisé et dans l’attitude des chauffeurs à bord de ces mastodontes fous à l’image de taureaux libérés devant des mouchoirs rouges.

A peine si un grumier qui vous croise au niveau d’un virage ou de crevasses ralenti t pour vous laisser passer. Il parait qu’ils sont tenus par le temps. Mieux que quiconque sur les routes. Et quand vous essayez de les dépasser, c’est une autre paire de manches. Il faut user de courage pour réussir l’exploit devant un grumier qui roule moins vite que vous , excepté quelques cas ou le chauffeur fait preuve de Père Noel. C’est tou simplement périlleux de « lutter » avec un grumier sur la route. Car dans quatre-vingt pour cent des cas, il ne vous garantira pas votre survie.

Plus étonnant, les occupants des grumiers eux-meme ne semblent pas mesurer la gravité de toute non – conformité dans les mesures de sécurité réquises dans le transport de lourds fardeaux que sont les gigantesques troncs des forets fertiles de Cote d’Ivoire. Victimes eux aussi des accidents de la route qu’ils provoquent, l’on est tenté de se demander si les chauffeurs de grumiers ne sont pas contraints de travailler dans des coditions voulues par leurs hiérarchie quoique déplorables.

Dans ses ambitions de devenir un pays émergent, la Cote d’Ivoire gagnerait à reformer le permis de conduire catégoriel avec un suivi rigoureux dans l’octroi et l’usage du permis des « hors gabarits » tels que les grumiers.

[ Posté par : Héron | Top ]

 
 
 
 
Espace Auto
Trouve ton Gaz
Perdus / Trouvés
Petites annonces
 
COMMUNIQUES