Bienvenue sur ABIDJAN AUTOMATIC

   
Camions de transports de marchandises, vivement le renouvellement du Parc Auto - 04/12/2013 @ 15h54 - Abidjan

Imprimer l'info   Envoyer cette info à un ami 

PARTAGEZ


Après qu’on l’ait récité à l’école il y a plusieurs décennies, on peut continuer de dire que l’économie de la Côte d’Ivoire repose sur l’agriculture, puisque c’est toujours d’actualité. Les marchés des villes de Cote d’Ivoire sont ravitaillés sans interruption, grâce aux camions de marchandises qui jouent un rôle essentiel dans l’économie du pays. Mais l’état délabré que présentent la plupart de ces mastodontes fait souvent oublier leur utilité pour faire place à un regard péjoratif.

Les camions de transports de marchandises sont présents sur les routes ivoiriennes de jour comme de nuit, avec à leur bord des produits d’exportation comme le cacao, le café, le bois, l’hévéa et des vivriers destinés aux marchés locaux. Aussi, sont-ils vus en grand nombre dans la livraison des produits finis et des hydrocarbures sur le territoire ivoirien. A tous les virages comme à toutes les contrées, les camions de divers gabarits sont aperçus soit en train de lutter pour vaincre une côte, soit en train de se refaire des forces après qu’une panne soit advenue en pleine chaussée. On n’a pas besoin d’être interpellé pour prendre des mesures supplémentaires de sécurité à la rencontre des camions sur les routes ivoiriennes. Certains sont surchargés au point de prendre une posture déséquilibrée, tandis que d’autres affichent un état désuet qui leur arracherait la licence d’exploitation sous d’autres cieux.

Plus d’un observateur dirait qu’il n’est pas possible pour un camion de faire une course interurbaine sans rencontrer une panne en cours de route, tellement les camions sont vus stationnés sur les trottoirs. Ceux qui ont moins de chance terminent leur course dans les ravins et on en compte plusieurs chaque jour sur les grands axes tels que l’Autoroute du Nord ou l’Axe A1 menant vers l’Est. Les camions de transport de marchandises en Cote d’Ivoire sont malades. Avec une pneumatique usée, un châssis rouillé, un système de freinage aléatoire, des suspensions défectueuses et des moteurs ayant subi plusieurs opérations chirurgicales, les camions de transports de marchandises sont devenus un mal nécessaire. Faute de moyens de substitution, en tout cas pour l’heure, les autorités sont obligées de laisser faire en dépit des dégâts constatés au quotidien. Des accidents avec mort d’hommes, des dégâts matériels avec des cargaisons déversées sur la chaussée, des livraisons retardées au double ou au triple du temps raisonnable, la liste des inconvénients de l’état piteux des camions de transports est longue.

Vivement que le projet de renouvellement du parc auto ivoirien qui a été initié par le gouvernement aboutisse pour une nouvelle dynamique professionnelle dans le milieu des transports. Les transporteurs y affichent un grand espoir.

[ Posté par : Héron | Top ]

 
 
 
 
Espace Auto
Trouve ton Gaz
Perdus / Trouvés
Petites annonces
 
COMMUNIQUES