Bienvenue sur ABIDJAN AUTOMATIC

   
Lors de du lancement des travaux de réfection de la route Abengourou-Agnibilekrou le week-end du 15 Décembre 2013, les autorités et leurs partenaires de l’Union Européenne ont insisté sur un fait qui est considéré comme l’un des facteurs majeurs dans la dégradation des routes bitumées en Cote d’Ivoire. - 17/12/2013 @ 8h35 - Abidjan

Imprimer l'info   Envoyer cette info à un ami 

PARTAGEZ


Lors de du lancement des travaux de réfection de la route Abengourou-Agnibilekrou le week-end du 15 Décembre 2013, les autorités et leurs partenaires de l’Union Européenne ont insisté sur un fait qui est considéré comme l’un des facteurs majeurs dans la dégradation des routes bitumées en Cote d’Ivoire. Loin d’une devinette, il s’agit de la surcharge des camions de transports de marchandises et de produits agricoles qui sillonnent les routes ivoiriennes, communément appelés les poids-lourds.

Si le poids total à charge (PTAC) est par la rigueur de la loi bien visible sur les camions, il reste son application tout aussi rigoureuse par les transporteurs pour garantir la durée de vie des routes bitumées. Aucun mécanisme de vérification du poids des marchandises à charger n’est perçu sur les sites de chargement des camions, au point que le désir de charger le maximum de marchandises par les locataires prend le dessus sur toutes autres priorités. La surcharge des camions endommage fortement les routes ivoiriennes, outre les conséquences négatives sur la durée de vie des camions.

Y a qu’à sillonner les routes anciennement bitumées à travers la Cote d’Ivoire, telles que le fameux tronçon Adzopé-Agnibilekrou ou la Côtière qui mène à San Pédro pour se rendre compte de l’évidence des dégâts causés par les camions les poids - lourds.

Les camions de transports de marchandises, les grumiers, et tous les autres poids - lourds réduisent l’espérance de vie de nos routes par leur surcharge.
Les poids - lourds représentent un autre danger que les usagers côtoient chaque jour. En effet, la surcharge réduit considérablement l’efficacité des freins des camions. C’est ce qui explique les nombreux accidents causés par ces mastodontes sur les routes ivoiriennes avec malheureusement l’irréparable devant lequel on se retrouve chaque jour.

Pendant ce temps, le gouvernement s’évertue à refaire les routes avec l’espoir que les quelques passages à péage construits à l’entrée d’Abidjan pour freiner l’élan des poids- lourds donnera un souffle au réseau routier de Cote d’Ivoire qui jadis a fait sa fierté en tant qu’un pays modèle pour l’Afrique de l’Ouest. Vivement que la rigueur clignote vers la vérification du poids des cargaisons sur nos routes et que les amendes soient conséquentes au vu du cout élevé du bitume.

[ Posté par : Héron | Source : | Top ]

 
 
 
 
Espace Auto
Trouve ton Gaz
Perdus / Trouvés
Petites annonces
 
COMMUNIQUES